12 décembre 2017

Seconde Chance - Extraits



Extrait n° 1

     Cameron se sentait bien, l’alcool brouillait un peu ses sens et ses réflexes, mais il s’estimait en état de conduire. Son corps était maintenant habitué à être noyé dans la boisson. 
     Il délaissa la rue engorgée du club, puis le quartier dont les artères étaient bondées, et fonça pour rentrer chez lui. Anesthésié par les cocktails, l’ivresse de la vitesse… il ne vit pas le break familial qui venait sur sa droite. 
      Le pire se produisit alors. 
      Il percuta de plein fouet le véhicule. 
      La dernière chose qu’il aperçut fut une petite fille hurlant dans la voiture, puis le trou noir.


Extrait n° 2

     Cameron quitta l’hôpital quatre jours plus tard avec une simple attelle au bras. Avant de sortir de l’établissement, il désira assumer ses actes et s’entretenir avec la famille qu’il avait détruite. À peine eut-il le pied dans la chambre de la fillette que la mère lui donna un coup qui aurait fait pâlir d’envie les plus grands boxeurs. 
      — Vous pouvez être fier de vous, Monsieur Woodrof ! Regardez ce que vous avez fait ! Regardez ! siffla-t-elle, folle de rage. 
     Il s’exécuta et ce qu’il vit le glaça d’effroi. 
   La gamine, qui se nommait Morgane, était immobilisée sur son lit par tout un mécanisme de sangles et de tiges en métal qui permettait de maintenir son dos en place afin de le préserver. Son visage de poupée était ravagé par les plaies ensanglantées et totalement déformé par le gonflement des hématomes. 
   Le teint livide, il posa son regard sur la femme. La gifle qu’elle lui avait administrée lui piquait encore la joue, pourtant il lui aurait presque demandé de lui en coller une autre tant il se sentait minable.


Extrait n°3

      — Écoute, gamin, je ne suis pas ta mère, OK ? Tu vas faire ce que je te dis, et sans moufter, parce que sinon tu sais ce qu’il t’attend, n’est-ce pas ? 
     Le visage lumineux d’Ellen s’était totalement fermé en l’espace d’une seule seconde. Ses yeux vert bouteille s’étaient assombris sous l’effet de l’agacement. Pendant un instant, Cameron se revit enfant. Il comprenait parfaitement bien pourquoi il avait si peur d’elle quand il était gosse. 
      — Je ne pense pas qu’un séjour par la case prison te tente plus que ça. Et comment peux-tu savoir que ça ne te plaît pas, d’abord ? Tu n’as jamais rien fait de ta vie à part te saouler ! Tu vas essayer, et, quand tu rentreras à Los Angeles, tu feras ce que tu veux. En attendant, tu es sous ma responsabilité. Ma ville, ma maison, mes règles. Suis-je claire ? 
    — Comme le cristal des verres que j’utilise pour me saouler ! répliqua-t-il en lui lançant une œillade noire.


Extrait n°4

     — Heu… excuse-moi, insista-t-il. Ma tante m’a dit qu’on devrait bosser ensemble.
   Catherine se releva alors et lui fit face. Elle le détailla de haut en bas en lui lançant un regard perçant qui lui procura la désagréable impression d’être un misérable insecte sur la route de Sa Majesté.
    Mal à l’aise, il se gratta la gorge à nouveau, voulut se passer une main dans les cheveux – un tic dès qu’il était nerveux – et constata qu’il tenait toujours le gobelet. Il lui tendit la boisson tout en lui souriant. Catherine porta le breuvage à ses lèvres avant d’afficher une mine dégoûtée.
   — Premièrement, nous n’avons pas élevé les cochons ensemble, donc tu ne me tutoies pas. Deuxièmement, on ne bosse pas ensemble, tu bosses pour moi, nuance. Troisièmement, ce café est froid, ce qui veut dire qu’il est infect.
   Cameron la regarda, hébété. Jamais une femme n’avait osé lui parler comme ça. Il resta figé sur place comme un imbécile, la timbale de café que Catherine lui avait rendu entre les doigts.
     — Bon alors, tu bouges ? T’attends quoi, au juste ? s’exclama Catherine en le scrutant.
     — Je… je…
     — Tu quoi ? Tu vas y arriver ou tu veux un coup de main ?
    Cameron ouvrit grand la bouche, incrédule. Dans quel univers était-il tombé ? Depuis quand les nanas lui adressaient-elles la parole sur ce ton ? C’était totalement surréaliste !



Pour en savoir plus sur ce livre, rendez-vous ici

21 novembre 2017

Chronique Rédemption 2 - Un temps pour elle



Quand j'ai refermé le premier tome cet été, je me suis maudite pour ne pas avoir prévu de me procurer la suite en amont. Car cette fin...! Je me répète mais pourquoi fait-il toujours que les auteurs soient sadiques et plus particulièrement les femmes?
 Dans ce second tome, on retrouve nos personnages au cœur du danger. Un énorme combat va avoir lieu, mais qui en sortira vainqueur? Combien de pertes seront à déplorées au sein de chaque camp?
Irina, Théobald et Angela étaient loin de se douter du pétrin dans lequel ils s'étaient fourrés et vont devoir redoubler d'efforts et d'ingéniosité pour s'en sortir vivants. Comment se débarrasser une bonne fois pour toutes des Alphas, alors qu'ils semblent visiblement immortels? Comment se débarrasser de la menace que représente Eugénia et la fratrie de Théoblad? L'avenir s'annonce sombre, dangereux et pas très réjouissant.
 Quel plaisir de retrouver les personnages qui m'ont fait vivre tant d'aventures dans le premier tome!
Irina est une héroïne complètement badass que j'adore. Rien n'est jamais simple ou facile avec elle. Elle a un caractère de cochon, a toujours une réplique bien sentie sur le bout de la langue et prend un malin plaisir à faire tourner en bourrique certains protagonistes de la gent masculine. Un bon conseil : ne JAMAIS la sous estimée. Le moins qu'on puisse dire c'est que nous sommes pas prêts de nous ennuyer en sa compagnie. Mais elle est tellement plus que cela. Elle est également intelligente, ingénieuse, déterminée, volontaire, courageuse, téméraire, bagarreuse, insoumise et parfois dure comme la pierre. Néanmoins, on la voit évoluer et on se prend d'affection pour elle. Il est impossible de ne pas être toucher par son passé, par ce qu'elle traverse jour après jour, par ses doutes et ses peurs, mais aussi par ses joies et ses moments de bonheur. Dans ce second tome, les barrières tombent et elle nous révèle enfin sa véritable nature, dans sa globalité.
 Théobald... ce mec est une énigme et il est toujours aussi dur de parler de lui finalement. Voici un héros masculin qui me rend complètement chèvre. On en sait jamais sur quel pied danser avec lui. Dans un sens, c'est bien car il arrive toujours à nous surprendre, mais dans l'autre, c'est épuisant d'essayer d'anticiper son comportement. Un autre conseil : n'essayer pas sous peine de devenir entièrement dingue 😃.
C'est LE personnage les plus complexe de cette histoire. Il peut être doux et tendre comme un agneau et en moins de deux minutes, vous passez de l'envie de le prendre dans vos bras à celle de lui mettre une bonne droite.. Bon ok, on aura plus de chance de se fracasser la main que de lui faire mal, mais je serais partante pour tenter quand même ma chance. Théobald à un corps de rêve, un franc parler, il est buté, malicieux, instinctif, intelligent, légèrement prétentieux sur les bords et drôle. Néanmoins, si il est sur de lui quand à sa "condition", il l'est beaucoup moins sur la capacité des autres à l'accepter et à l'apprécier tel qu'il est vraiment. Il exerce son contrôle sur tout ceux qui l'entoure pour ne pas se retrouver seul.
On découvre enfin ce qu'à été sa vie, son enfance, sa vie de famille, ses rêves et ses désillusions. C'est ce qui a fait de lui cet homme froid, redoutable, calculateur et manipulateur qu'il est devenu. Je dois dire que je m'attendais à ce qu'il est un passé compliqué mais là, ça dépasse tout entendement. Si l'on a pu voir la cruauté de Théobald à certains moments, on prend conscience que par rapport à sa génitrice, il passerait pour un ange. C'est le genre de personnages qu'on adore détesté et pour qui on ne peut s'empêcher finalement de craquer.
 Viens ensuite Misha, le chef des Alphas. Ce mec est juste exécrable, macho et pense que tout lui est dû. Il me file la gerbe. C'est un homme qui ne respecte pas les femmes, pour lui, elles ne sont qu'une marchandise, un objet, un jouet et elles sont bien inférieurs aux hommes. Il n'hésites pas à torturer, violer, briser, ou marquer les femmes pour son seul plaisir. Il aime plus que tout dominer et recourt à tout ce qu'il estimera nécessaire pour faire plier son adversaire. Si on devait établir un classement des personnages par cruauté, il arriverait sans doute en tête de liste (pourtant il y a de la concurrence). Malheureusement ce type de spécimen n'est pas uniquement réservé à la littérature. Je ne comprendrais jamais ce comportement ou ce genre de réflexions et j'ai bouillonné de rage à chacune des scènes où il apparaît.
 J'ai également apprécié retrouver Angela, Nate, James, Gabriel et découvrir un peu mieux les personnalités de Edwin, Alana et Livia. Par contre, j'étais beaucoup moins contente de retrouver Alex, Beth, Eugénia et de découvrir ces Alphas.
 Jusqu'à présent, tous les livres que j'ai pu découvrir de Enel Tismaé équivalent à un moment de pur régal littéraire. J'adore toujours autant ces différents univers, ses différents personnages et ses intrigues. En le sortant de ma PAL, je savais d'avance que ce serait une très bonne lecture.
Le livre fait 262 pages, d'un côté c'est court, mais d'un autre côté, l'auteure a réussi l'exploit de nous bombarder de révélations parfois surprenantes, de rebondissements, de scènes d'action, tout en prenant le temps de nous expliquer correctement les choses et de nous faire ressentir tout un tas d'émotions. Je ne sais pas comment elle a réussi ce dosage parfait (il n'y a pas d'autres mots) et je suis admirative. Rien n'est précipité et pourtant on a pas une seconde de répit. J'aime beaucoup le format duologie qui permet d'avoir une histoire prenante, addictive, travaillée, une intrigue qui tient la route sans pour autant être bâclée ou provoquer des longueurs.
Sa plume est toujours un plaisir à lire et on enchaîne les pages sans s'en rendre compte. Petit point positif pour les personnes qui ne peuvent pas enchaîner les deux tomes à la suite, un petit rappel nous attend avec le début de ce second tome, pour nous replacer dans le contexte et savoir à quel moment exact elle nous avait laissé en plan (même si soyons honnêtes, je vois pas trop comment on aurait pu oublier cette fin!). Ce que j'aime beaucoup avec cette auteure est que chaque personne gentille à une part de ténèbres en lui, et souvent les personnages machiavéliques ont une part de lumière. Exception faite du cas de Misha, car chez lui il n'y a aucune lueur d'espoir.
Ses personnages gagnent énormément en profondeur et parfois en complexité dans ce second tome. On jongle entre querelles d'amoureux, rivalités, mensonges, amitié, amour, trahisons, possessivité, jalousie, peur, dégoût, joie, tristesse, sexe, soif de pouvoir et j'en passe. On découvre réellement qui ils sont tous, derrière les apparences, derrière les maladresses ou les erreurs. Personne n'est parfait et l'auteure ne cherche pas à les transformer du tout au tout.
 Je tiens juste à préciser aux lecteurs que ce n'est pas un livre à mettre dans toutes les mains, certaines scènes sont assez dures et d'autres sont des scènes de fesses explicites. Il y en a peu, mais elles sont détaillées donc je préfère prévenir.
 En résumé, un second tome encore meilleur que le premier et qui clore parfaitement cette duologie. Rebondissements, révélations et actions rythmeront ce récit de la première à la dernière page. Les personnages gagnent en profondeur et en maturité pour notre plus grand plaisir. Sans compter qu'on fera plus ample connaissance avec certains et qu'ils m'auront bien fait rire.
Une intrigue de plus en plus complexe et teintée de noirceur qui pousseront nos héros à bout. 
Et une plume toujours aussi captivante et fluide.


5 novembre 2017

Seconde chance



 

                       Seconde Chance

                                                          16 janvier 2018
                                                    Sharon Kena Editions

Où l'acheter :
Sur la boutique de l'éditeur : ici
Amazon : ici
Fnac : ici

Résumé : Cameron Woodrof est un fils à papa. Héritier d’un empire colossal, il ne pense qu’à faire la fête. Trop sans aucun doute. Jusqu’au jour où, ivre mort au volant, il cause un accident qui manque de tuer une enfant. Ses parents décident alors de l’envoyer à l’autre bout du pays.

Loin des night-clubs de Los Angeles, sa tante, chez qui il vit désormais, l’oblige à endosser une fausse identité. Pour lui, fini le luxe, la fête, les filles et les paparazzis. Bonjour le travail, les études et les contraintes de « monsieur tout le monde ». Tout ça sous la vigilance sans faille de Catherine Armand. Alias le tyran sexy en talon aiguille. 

Prix : 13€
ISBN n° : 978-2-8191-0265-6
Couverture par : Feather Wenlock

Pour vous faire un avis sur le texte, vous pouvez lire les avis des blogueurs (à venir) et des extraits de l'histoire ici. 


© Enel Tismaé et Sharon Kena Éditions - tous droits réservés


4 septembre 2017

Les Halliennales 2017


Pour la troisième fois, j'ai le plaisir de participer aux Halliennales ! 

La 6ème édition de ce festival de l'imaginaire, aura lieu le 7 octobre 2017 
à Hallennes-lez-Haubourdin (près de Lille) de 10h à 18h.

J'y serais présente toute la journée avec les livres suivants
(cliquez sur les images pour avoir plus d'info sur les titres)

   

    

 


Pour me rejoindre, rendez-vous

 Complexe Pierre de Coubertin
Rue Georges Pompidou,
59320 Hallennes-lez-Haubourdin


Plus d'infos sur le site du salon : 

23 août 2017

Chronique Rédemption 1 - Lecture Mania


Avis de Mely : 
Tout d’abord, un grand merci aux éditions Sharon Kena pour ce service presse et pour leur confiance. 
Je ne vais rien rajouter quant au contenu de l’histoire. La quatrième de couverture résume très bien ce qui se passe dans ce livre, et je ne vais rien dire d’autre pour éviter de vous spoiler. 
Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, notamment à cause de la narration à la troisième personne (mon gros problème…), mais j’ai réussi à passer outre pour être littéralement aspirée par l’intrigue. Et même si un point m’a fait tiquer (vague ressemblance avec une série), j’ai littéralement dévoré cette première partie ! 
Irina est plus humaine, avec ses points faibles et ses points forts. Elle est peut-être plus fragile comparé à la communauté surnaturelle qui l’entoure, elle ne laisse pas montrer qu’elle est plus faible que ce groupe. Même si parfois elle est intimidée par ces êtres surnaturels, c’est une vraie combattante quand il s’agit de sa famille et de ses amis. Mais parfois, elle nous rappelle qu’elle est comme nous, qu’elle a des sentiments, qu’elle est humaine. 
J’ai eu beaucoup de mal à comprendre Theobalt. C’est le personnage le plus complexe de ce tome. Il nous est présenté comme le vampire le plus dangereux et le plus méchant de l’histoire, et ses actes le prouvent. MAIS, ben oui, il y a un mais, certaines phrases, certains gestes nous obligent à penser autrement. On se dit qu’il n’est pas si mauvais que ça au final, puis il arrive à nous contredire en commettant un nouveau crime. Une vraie girouette, ce mec ! C’est un personnage que j’ai aimé découvrir, et il garde ses secrets pendant un sacré bon moment. 
Enel Tismaé a vraiment su bâtir un petit monde à côté, un monde qui gravite facilement autour de notre duo : la famille d’Irina au début, puis Gabriel et Angela. Ces derniers sont plus que des amis pour Irina et Théo, ce sont des piliers sur lesquels ils peuvent se reposer, en qui ils peuvent avoir confiance. Ils apportent vraiment un plus à l’histoire, et ne sont pas là simplement pour faire figuration comme personnages secondaires. 
Action, révélation, rebondissement, humour, panique, amitié, amour, trahison… on ne s’ennuie pas un seul instant dans cette première partie. Tout y est pour que l’on soit captivé par cette histoire. Cette dernière est vraiment addictive et nous tient en haleine jusqu’au bout. Est-ce que je dois parler de la fin de la première partie ? Je vais juste dire que c’était une bonne chose que l’auteur n’ait pas été à mes côtés à ce moment-là…


Lien vers la chronique : http://lecture-mania.eklablog.com/redemption-partie-1-a131201340

19 août 2017

Chronique Rédemption 1 - Un temps pour elle



Ce livre me fait envie depuis sa sortie. Ayant déjà lu un roman et deux nouvelles de l'auteure, j'étais sure d'aimer cette nouvelle série.  
Dans cette histoire on rencontre Irina, une jeune femme de 22 ans. Après avoir perdue ses parents, elle a été accueilli à Grawindall chez sa tante. Elle vit donc avec cette dernière ainsi qu'avec Beth, sa cousine. Rapidement, la jeune femme découvre que cette ville aux allures banales rassemble plusieurs communautés de créatures surnaturelles et, que chacune a son mot à dire et des accords à respecter pour vivre en harmonie. Néanmoins, les humains dans la confidence sont peu nombreux.  
Irina sort avec Alex, un vampire, tandis que Beth sort avec un loup-garou. Un beau jour, elle fait la rencontre inattendue de Théobald, LE vampire, qui lui fout la trouille de sa vie et demande audience aux membres du conseil. Malgré elle, elle transmettra le message et c'est ainsi que commenceront les ennuis. Irina est une jeune femme forte et fragile à la fois. Elle n'est qu'une humaine et pourtant la révélation sur certains habitants ne la choque pas et elle s'acclimate très vite.  
C'est une jeune femme pleine de vie, au caractère de feu, à la langue bien pendue et à la répartie cinglante. Par contre, dès qu'on touche à sa famille, la voilà qui se transforme en une vraie tigresse, prête à tout pour obtenir vengeance. Que ce soit envers son amoureux ou Théobald, elle a des comptes à régler et fera tout pour se donner les moyens d'atteindre son but.  
J'aime les héroïnes fortes mais sensibles, qui connaissent leurs limites mais ne s'avoue pas vaincues, qui peuvent être effrayées mais qui gardent leur répartie, qui tentent de voir plus loin que le bout de leur nez, qui sont intelligentes et courageuses sans pour autant vouloir à tout prix se sacrifier pour les leurs, etc... Et je dois dire qu'Irina rentre parfaitement dans cette catégorie!  
Dès le début, on s'attache à elle et on ne peut qu'être toucher par ce qu'elle a déjà vécu à seulement 22 ans. J'ai adoré apprendre à la découvrir, la suivre dans ses aventures, ses combats et voir comment les choses évoluer pour elle. . Au fur et à mesure des rencontres qu'elle fera, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, elle se dévoilera de plus en plus au lecteur. Une chose est sure, j'ai hâte de la retrouver dans le second tome.  
 Viens ensuite Alex, le chéri de notre héroïne. Il appartient à la communauté des vampires et lorsqu'il découvre que non seulement Théobald est ici, mais qu'en plus, il s'est approché un peu trop près d'Irina, Alex pète les plombs. Comme si cela ne suffisait pas, il devra cohabiter avec ce monstre sanguinaire. Et comme Irina est une jeune femme bornée, ils se retrouveront tous les trois sous le même toit. A partir de là, leurs vies changera du tout au tout. Alex est un jeune homme au physique avantageux, protecteur, drôle et impulsif. Mais il n'est pas tout à fait honnête. Quels secrets cachent-ils et pourquoi? Est-ce que leur relation survivra face à certaines déconvenues? S'en sortiront-ils indemnes?  
 Théobald est un vampire qui a vu le jour à une époque révolue depuis longtemps. C'est un monstre sanguinaire qui a longuement fait parler de lui. Il est connu pour ses massacres en masse et sa cruauté sans faille. Si il débarque à Grawindall dans un but précis, il était loin de se douter que sa rencontre avec Irina changerait sa façon de voir, enfin... dans un certain sens. Ce personnage est extrêmement complexe à aborder. Il peut nous montrer le pire de lui-même et le lendemain se comporter comme une crème. Si si, je vous le promets. 
Il va commettre un acte punissable, impardonnable, et le pire c'est que la raison est une broutille. A partir de ce moment là, lui qui a l'habitude de traquer, deviendra la proie de plusieurs personnes. Petit à petit, on se rend compte qu'il change sur certains aspect, mais on craint toujours qu'il ne retombe dans cette folie meurtrière. Est-il vraiment capable de changer? Est-ce simplement un coup de bluff pour arriver à ses fins? Pourquoi ces changements maintenant?  
C'est un personnage réservé concernant sa vie privée. Au quotidien il se montre froid, calculateur, sûr de lui et prend un malin plaisir à faire péter un plomb à son entourage. Mais ce qui fait toute sa complexité est aussi le fait qu'il peut se montrer honnête, un peu plus chaleureux envers certaines personnes, inquiet, mal à l'aise et ce genre de choses. C'est clairement le genre de personnage qu'on déteste rapidement, puis qu'on commence à apprécier, qu'on déteste à nouveau, etc... Le lecteur ne sait plus quoi penser ou attendre de lui et c'est perturbant. J'aime ce personnage sombre et mystérieux qui ne révèle jamais toutes ses cartes et j'ai hâte de savoir ce qu'il nous réserve pour la suite.  
Enel Tismaé m'a une fois de plus complètement séduite avec ce nouvel univers. On y retrouve tout ce que j'aime : de l'action et des rebondissements à la pelle, des personnages complexes et travaillés, un univers intéressant, des révélations qui nous laisse sur les fesses et une fin qui a su me faire grincer des dents. JE VEUX LA SUITE!!!  
A un moment donné, je reconnais avoir eu peur par la direction prise par l'auteure concernant les origines de Théobald. Et puis, en fait non. Elle réussi à nous faire craindre le pire pour ensuite nous faire comprendre qu'elle ne cèdera pas à la facilité. Je ne peux pas détailler plus cet aspect sous peine de révéler quelque chose d'essentiel. Sa plume est une nouvelle fois fluide, prenante, simple et efficace. Les pages défilent pour notre plus grand bonheur et sans que l'on s'en rende compte. J'ai été happer par l'univers et le destin de nos personnages. D'ailleurs petit point positif pour le prénom de nos personnages qui changent Ca fait du bien de ne pas se retrouver encore une fois avec des prénoms communs.  
De plus, j'aime le fait qu'on joue avec nos émotions, dans le sens où, on se sait jamais sur quel pied danser. On peut être sous le charme d'un personnage et avoir envie de le gifler deux pages plus loin, on peut rigoler et pleurer le chapitre suivant, etc... En gros, une lecteur dont je ressors totalement séduite. Une chose est sûre, dès que je peux, je me prends la suite et vais me renseigner sur le nombre de tomes global.  
En résumé, une lecture addictive, intéressante et avec laquelle j'ai passé un excellent moment de lecture! Des personnages travaillés et relativement complexe, même si le trône revient incontestablement à Théobald. Une plume toujours aussi efficace et agréable à lire.  
Tout ce que j'aime retrouver dans de la Bit-Lit est réuni ici, donc je ne peux que vous recommandez cette série. Néanmoins, qui dit Bit-Lit, dit à ne pas mettre entre toutes les mains. En Bit-Lit vous avez toujours des scènes de fesses à plus ou moins fortes doses. Même si elles sont peu nombreuses dans ce premier tome, je préfère prévenir.


Lien vers la chronique : http://temps-pour-elle.blogspot.fr/2017/08/redemption-partie-1-de-enel-tismae.html



Chronique vidéo 
(à partir de 10:45min)

 


26 juillet 2017

Chronique Rédemption 1 - Sur la route de nos lectures



Frustrée…. Oui, frustrée, c’est le mot qui me vient à l’esprit à la fin de ma lecture. Mais… haaaaaaaaaaaaaaa. Le roman ne peut pas se terminer comme ÇA ! 
C’est un roman dans lequel on rentre très vite. L’écriture fluide aide beaucoup à cela. Je connaissais déjà l’auteur à travers son roman « Les temps d’une vie », et c'est avec grand plaisir que j’ai retrouvé la plume de l’auteur. Elle a un style bien à elle qui me plait toujours autant. 
Des histoires de vampires, j’en ai lu à l’appel. Mais des comme ça… Jamais ! J’ai été subjugué par l’histoire. Une magnifique découverte. Le Bit-lit est un style littéraire qui me plait. Ce que j’aime tout particulièrement, ce sont les personnages surnaturels que l’on rencontre mais aussi l’univers et l’atmosphère qui s’en dégage. Ici, l’auteur a créé une atmosphère pesante et sombre qui correspond tout à fait aux caractères des personnages. Theobald est un vampire millénaire qui est sombre et terrifiant. Il ne connait pas la plaisanterie mais utilise le sarcasme comme si c’était sa deuxième peau. C’est un grand joueur qui ne supporte pas la défaite. 
Irina est une humaine qui n’a pas du tout sa langue dans sa poche. Elle dit se qu’elle pense et ne s’écrase pas devant les autres, que ce soit des vampires ou non. Elle a un caractère de lionne et sait très bien utiliser l’ironie. De quoi faire partir au quart de tour les deux personnages. Tout deux sont le pilier de l’histoire. Bien entendu, d’autres personnages rentre en ligne de mire. Juste après, on retrouve Angela, la sorcière attachante et qui a son petit caractère aussi. On s’accroche vite à ses trois personnages en particulier. 
Ils mettent beaucoup d’ambiance dans l’histoire et donne un rythme à la lecture. Comment peut-on s’ennuyer une seule seconde avec trois énergumènes comme eux ? Il y a une intrigue pesante qui prend aux tripes jusqu’à la fin du tome, avec une question en tête: Qui est réellement Théobald? Des rebondissements apparaissent. On se doute par moment de ce qu’il va se passer. Toutefois, cela n'enlève en rien l'intérêt que le lecteur porte à l'histoire. Les personnages sont en parti mature et ne sont pas nian nian. On peut vite tomber dedans mais l’auteur a fait du bon travail. Les personnages ont été réfléchis et leurs caractères aussi. On a une belle harmonie. Rien dans le roman n’est laissé au hasard. 
Le seul petit bémol serait les personnages d’Alex et Beth. Ils jouent un rôle important dans une des décisions d’Irina mais après cela… C’est comme si ils n’existaient plus. Je peux comprendre le choix de l’auteur puisque c’est aussi en parti le choix de l’héroïne. Toutefois, à un moment, on s’attend presque à les revoir pour avoir une explication et pouvoir enfin tourner la page sur eux. C’est peut être cela qui m’a manqué à un moment. 
Il y a un bon suspens. Quand tout commence à se calmer et que l’on se dit, « ça y est, c’est plié », un événement va tout remettre en question. Et quelle bombe si on peut dire le mot. 
Il y a tout ce qu’il faut pour passer un moment agréable lors de la lecture. De l’action, élément important et essentiel dans ce roman. De l’humour, deuxième point important. On s’amuse vraiment avec les personnages et les piques qu’ils s’envoient en permanence. De la tristesse aussi. Elle permet aux personnages d’avancer. De la haine, de la peur et de la terreur. Le tout est bien équilibré et le lecteur peut vraiment s’amuser. 
C’est pour ce genre de roman que j’adore lire. On est loin de la douceur de certains romans. Il y a beaucoup d’actions, de rebondissement, et c’est exactement pour cela que j’ai adoré ce roman! 
L’auteur sait faire languir son lecteur et l’amène où elle veut. Elle nous mène clairement à la baguette. Quand je suis arrivée à la dernière page…. Imaginer une seconde! C’est comme si vous regardiez un film. Une scène d’action… Un gros événement vient de tomber sur nos personnages, et là … C’est comme si on mettait votre film sur PAUSE et qu’on vous dit: « La suite au prochain épisode »….. Non, mais… Juste, non !!!!!! C’est très très frustrant. C’est aussi là tout le talent de cette auteure. J’adore ces romans et elle nous donne envie d’en connaître toujours plus ! 
Enel Tismaé est une auteure qui adore jouer avec les nerfs de ses lecteurs, elle s’en languie et nous…. On a qu’une hâte, lire la suite ! Comme ai-je pu passer à côté de ce roman pendant si longtemps ? 
Il me tarde de découvrir la suite qui, je pense, va être explosive et encore plus palpitante que le premier tome. Je pense que je ne vais pas du tout tarder à lire la suite. C’est juste une torture! Je remercie du fond du coeur l'auteure et les éditions Sharon Kena pour m’avoir permis de découvrir ce roman. ✦ July ✦

Lien vers la chronique : https://sur-la-route-de-nos-lectures.blogspot.fr/2017/07/redemption-partie-1.html

2 juin 2017

Chronique Rédemption 2 : Plaisir de Lire



J’ai mis peu de temps à me plonger dans le deuxième tome. Une fois de plus, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. J’ai eu beaucoup de réponses que j’attendais à cause du premier tome et j’ai une belle continuité avec une fin forte sympathique malgré qu’elle soit prévisible. On retrouve nos amis exactement là où nous les avons laissés. Même si cela n’a pas été utile pour ma part, l’auteur prend la peine de nous faire un bref résumé du premier tome, ce qui est fort agréable si l’on n’enchaîne pas les tomes, un vrai plus pour ma part. On continue dans la découverte des choses, mais surtout dans la découverte d’Irina et ses origines, qui peuvent surprendre comme pas vraiment. Mais après étant une grande fan des louloups, j’ai adoré. Je me suis attachée de plus en plus aux personnages secondaires, qui je quitte avec tristesse. Comme je le disais plus haut, on ne s’ennuie pas, on avance dans notre histoire en allant de découverte en découverte, mais surtout d’action en action qui donne beaucoup de rythme à l’histoire. Mon seul regret, c’est que le côté alchimie sexuel n’est pas assez fort et parfois j’ai l’impression que la romance est trop en avant. Mais encore une fois, je reste mitigée et vraiment contradictoire. La fin arrive rapidement et est assez prévisible pour ma part, mais je ne voulais pas quitter ce monde. J’aurais aimé en savoir plus et en avoir plus. L’ex et la cousine d’Irina me paraissent toujours sans intérêt.


En conclusion, un deuxième tome assez excellent malgré le manque d’alchimie côté sexe qui me fait défaut, tout le reste est juste waouh et cela conclut parfaitement notre histoire. J’ai eu toutes mes réponses et toujours plus de découvertes. Même si je voulais rester ancrer dedans pour continuer à découvrir les personnages et à les voir vivre. Je suis ravie de découvrir l’auteur sur un autre genre, qu’elle manipule très bien. J’ai vraiment hâte de découvrir le prochain livre d’Enel !

16 mai 2017

Salon du livre "Envie de Livres"

http://eneltismae.blogspot.com/2017/05/salon-du-livre-envie-de-livres.html


Cette année, je participe à la 3ème édition du salon "Envie de Livres" qui se tiendra le
4 juin prochain à Sailly-Labourse dans le Nord.

J'y dédicacerais tous mes titres aux côtés de grands auteurs que j'adore.
(cliquez sur les images pour avoir plus d'info sur les livres)


 


Entrée gratuite. Dédicaces et animations de 10h à 18h.

Pour venir au salon : 

Avenue du Château
62113 Sailly-Labourse
 
Pour en savoir plus (notamment la liste des autres invités qui est juste à tomber !) 
voici le site du salon : http://www.envie-de-livres.com/

19 avril 2017

Chronique Rédemption 1 - Plaisir des Livres

http://eneltismae.blogspot.com/2017/04/chronique-redemption-1-plaisir-des.html


Je pensai avoir passé l’âge à lire des romans de vampires. Je suis bien content d’avoir eu tort. Quand j’ai eu l’opportunité de découvrir ce titre via un partenariat avec les éditions Sharon Kena (que je remercie énormément), j’avoue avoir été premièrement séduit par la couverture, puis par le résumé. J’avais commencé ma lecture de ce titre il y a quelques mois déjà, mais un souci avec ma lisseuse (ou le fichier numérique) ne m’avait pas permis de le terminer (je m’étais arrêté à quasiment 50% à l’époque). Quand j’ai passé une commande sur la boutique de la maison d’édition, je n’ai pas pu m’empêcher de me procurer la version papier. En effet, j’avais tellement accroché à la première partie que j’avais très envie de connaitre la suite…
Quand j’ai analysé l’histoire dans sa globalité après avoir terminé ce roman, j’ai été grandement surpris. S’il y a une chose que vous devez savoir, c’est qu’il se passe énormément de choses dans cette première partie… Tellement de choses d’ailleurs que l’auteure aurait largement pu le découper en 3 ! 
Il est clair que dans ce premier tome, on ne peut clairement pas s’ennuyer ! L’histoire commence quand nous rencontrons Irina qui vit dans une ville peuplée de créatures surnaturelles. Sorcières, vampires, loups-garous vivent en parfaite harmonie grâce à un traité de paix. L’arrivé de Théobald, l’un des premiers vampires ayant peuplé notre planète, va tout faire voler en éclats et la vie jusque-là plutôt tranquille d’Irina ne va pas tarder à se transformer en véritable cauchemar. 
Quand on rencontre Théobald, on comprend très vite qu’il a un secret et qu’il a des raisons mystérieuses quant à son arrivé. La première question que l’on se pose le concernant est : que vient-il faire à Grawindall ? Quand des éléments de réponses commencent à arriver, il est vrai que j’ai eu un peu peur. Pourquoi ? Car la réponse à ce fameux mystère m’a beaucoup fait penser à une intrigue de la saison 2 de « The Vampire Diaries » que j’avais d’ailleurs détesté. Heureusement, pour mon plus grand plaisir, l’auteure s’en éloigne très rapidement.
Et justement, en parlant d’éloignement, on se rend très vite compte que le roman va nous emmener bien plus loin que son résumé. Cela a été une très bonne surprise, car je ne m’attendais vraiment pas à trouver un univers aussi étendu et une histoire aussi développée et complexe en commençant cette lecture.
En effet, il faut savoir que l’histoire d’Irina va se dérouler sur 3 – 4 ans. On va la voir grandir, mûrir, se forger une carapace de combattante afin de prendre sa revanche sur Théobald qui ne l’a guère épargné. Sur son chemin, elle va rencontrer des gens qui vont l’aider afin qu’elle puisse atteindre un objectif précis et quand elle sera sur le point de l’atteindre, l’histoire évoluera une fois de plus d’une manière surprenante.
Franchement, cette histoire de vampires est à l’antipode de ce que j’ai eu l’occasion de lire jusqu’à présent. Ici, on retrouve une mythologie passionnante et très bien développée. L’univers vampirique mit en place par l’auteure aura réussi à me surprendre, tout comme l’idée de l’apparition du premier vampire d’ailleurs (chose que je ne pensais pas du tout possible en commençant cette lecture). L’un des vrais points forts de cette histoire, c’est qu’elle se dirige toujours là où on ne l’attend clairement pas. 
En ce qui concerne Irina, j’ai adoré suivre son parcours. J’ai de suite beaucoup aimé son tempérament, son côté grande gueule qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Pourtant, elle a tout de même sa part de fragilité l’a rendant humaine et touchante. Ce n’est pas un personnage parfait. Elle doute, elle a ses qualités et ses défauts et c’est ce qui la rend attachante.
Pour Théobald, c’est un peu plus compliqué au vu de ses agissements au tout début de l’histoire. On va dire que c’est typiquement le genre de personnage que j’adore détester. Parfois, j’avais envie de le voir crever dans d’atroces souffrances et parfois, je ressentais de la peine pour lui au vu de ce qu’il avait vécu par le passé. Finalement, le dernier tiers du roman permet de comprendre un peu mieux pourquoi il agit de cette manière. De plus, sa relation avec Angela va lui permettre de s’humaniser et de le rendre un peu moins méchant.
L’histoire monte en intensité au fil des chapitres jusqu’à retomber un peu dans le dernier quart. En voyant le rythme ralentir, je savais que cette accalmie était signe annonciateur de grosse tempête à venir, et j’avais raison. Le dernier chapitre, surtout la fin, nous laisse sur un cliffhanger de dingue me donnant la furieuse envie de me jeter sur la suite…
En bref : une histoire de vampire atypique, passionnante et très rythmée. J’ai été complètement séduit par cette première partie ainsi que par la plume de l’auteure… Moi qui pensais avoir passé l’âge de lire des histoires de vampires, je me rends compte avec ce titre que je m’étais complètement trompé.


Lien vers la chronique : http://plaisir-des-livres.blogspot.fr/2017/04/redemption-partie-1-de-enel-tismae.html